DLog (supplt à www.lahary.fr/pro)

Blog professionnel de Dominique Lahary, bibliothécaire. Mes propos n'engagent que moi.

La résurrection de la censure (suite)

Posted by Dominique Lahary le 2 juin 2010

Après la Ville de Paris l’an dernier, c’est le Conseil général de la Somme qui s’adonne à la censure en bibliothèque, en annulant une exposition préparée depuis deux ans à la bibliothèque départementale sous le titre Pour adultes seulement : quand les illustrateurs de jeunesse dessinent pour les grands.

On trouvera :

Pour en savoir plus :

About these ads

11 Réponses to “La résurrection de la censure (suite)”

  1. Pascal said

    bravo pour ce billet !

  2. Kelli said

    bravo pour ce billet !
    +1

  3. aimable said

    Aux deux têtes de linottes, Pascal et Kelli.

    Qu’est-ce que la censure ? Une forme de vigilance. Celle qu’exerçaient volontiers les « modérateurs » de feu blibio.fr, par exemple – avec votre soutien, DL (remember vos prises de bec avec votre serviteur). Celle qu’exercent leurs émules propriétaires de blogs (pas vous, DL, il faut le reconnaître) : les Poissenot, les Tacheau et tutti quanti. Alors, à quoi sert-il de s’indigner de la décision de la Ville de Paris ? Qu’a-t-elle fait d’autre sinon soustraire des images scabreuses au regard des enfants ? C’est aussi ce qu’on fait en bib, non ?

    Aimable

    • Cet enf.... d'Yvonnic said

      Je viens de lire dans LH du 15 octobre que le Festival de la Bd de Saint-Malo, « Quai des bulles » venait d’interdire aux mineurs l’exposition consacrée à Reiser. Je vais vite enlever tous mes Reiser des bacs. Chez moi ils sont tous accessibles à partir de 15 ans ! Vous avez raison, jeune provocateur à deux balles, pratiquons une vertueuse vigilance ! De toutes façons la censure n’existe pas, c’est bien connu, il n’y a que notre propre auto-censure qui gâche le paysage !

      • aimable said

        « Quai des bulles » : quelle contrepèterie !

        Tenez, Yvonnic, que dites-vous de cela : j’ai adressé un message sur une liste de diffusion professionnelle. Il concernait le mouvement de grève actuel. Il a été censuré. Pour quelle raison ? Ici (je veux dire sur cette liste), on ne fait pas de politique ; juste de l’information professionnelle. Je suis sûr que les mêmes censeurs sont montés sur leurs grands chevaux lorsqu’ils ont pris connaissance de la scandaleuse pudibonderie de la Ville de Paris. Allez y comprendre quelque chose !

        Aimable

  4. Cet enc....d'Yvonnic de m.... said

    Nous, on fait de la politique…documentaire. C’est un début, la lutte continue.

    Soyons sérieux, pauvre troll, quand un conservateur de BDP écrit « c’est le Conseil général de la Somme qui s’adonne à la censure en bibliothèque », il fait de la politique, évidemment. D’ailleurs le seul fait de prononcer le mot « censure », c’est de la politique. La censure, que je sache, c’est la limitation de la liberté d’expression de chacun. Or, vous continuez de vous exprimer . Et vous voilà, pauvre zoziau à braire parce qu’une « liste de diffusion professionnelle » n’a pas laissé passer vos propos sur la grève ! Mais elle eu raison la liste ! la réponse est dans l’énoncé : c’est une liste de diffusion professionnelle, on vous l’a dit et répété! Donc pas une tribune pour greviste.Allez dans la rue, vous verrez bien.

    Vous devriez défiler avec les collégiens. Eux aussi font de la politique, mais ils ne le savent pas. Vous leur expliquerez…

  5. Anonyme said

    « La censure, que je sache, c’est la limitation de la liberté d’expression de chacun » : vous pensez bien mal. La définition – très naïve – que vous donnez de la censure équivaut à dire que toute limite est attentatoire à la liberté. Soit dit en passant, c’est le point de vue des adolescents – lesquels cherchent précisément les limites… que les adultes leur doivent. Pour retourner à la question de la censure : la censure, ce peut être, par exemple, ce qui me retient de vous insulter ou de vous gratifier d’un coup de boule, parce que votre bêtise dépasse les bornes (toujours les limites – qu’adolescent vous n’avez pas intégrées, semble-t-il). Ce peut être, plus largement, la retenue, le tact, c’est-à-dire le respect de l’autre (il y a un beau texte de Bakounine là-dessus). Je vous laisse méditer sur les vertus de l’autocensure, dont les ouvrages de psychanalyse vous fourniront maintes analyses probantes (si vous lisez encore).

    Ce que vous dites sur la politique est tellement confus que je renonce à répondre.

    Quant aux trous du cul des listes de diffusion : les mêmes se lamentaient en 2002 que Le Pen fut en finale des élections présidentielles. Ils criaient au fascisme à qui voulait l’entendre. C’est pas de la (piètre) politique, ça ? Alors, si parler des grèves sur une liste de diffusion professionnelle est indécent, où en parlera-t-on ?

    « Allez dans la rue » : vous rigolez. Croyez-vous que j’attende vos conseils ?

    Aimable.

  6. Yvonnic le Naïf said

    Je ne lis pas Bakounine, je ne lis plus que le philosophe Aimable, celui qui s’énerve, insulte et parle de respect de l’autre,de tact et de retenue.

    N’évitez pas le sujet : vous êtes un provocateur dont les propos ont été exclus d’une liste professionnelle, ce qui est tout à fait normal. Si cette liste laissait passer tous les délires des trolls sur tous sujets à leur convenance, elle y perdrait sa crédibilité de liste professionnelle. Un point c’est tout.Et si ça vous fout des hémorroïdes, on s’en bat les couilles !

    Je vous explique plus simplement les règles sociales de base : si vous allez chier dans une pissotière, plus personne ne viendra y pisser. Et c’est comme ça qu’on fout une société civilisée en l’air.
    Parce qu’on ira pisser ailleurs, contre un arbre ou un mur.
    Le mur de chez vous par exemple.
    Et ça risque de vous déplaire. Quoique…

    L’autocensure porteuse de respect de l’autre c’est aussi ça : chier dans des chiottes et pisser dans des pissotières. Mais vous ,l’adolescent révolté, estimez avoir le droit de faire de la politique sur une liste professionnelle. Et d’une façon générale, de faire où bon vous semble quand ça vous chante. Comme ici. Et de traiter ensuite les « censeurs » de trous du cul.

    Encore un effort et vous arriverez à nous faire rire, gamin!

  7. Anonyme said

    « Je ne lis pas Bakounine » : c’est dommage pour vous. Sa lecture vous permettrait de nourrir vos propos d’analyses plus fouillées et d’images plus décentes (l’autocensure a du bon, je vous l’assure).

    « Et si ça vous fout des hémorroïdes, on s’en bat les couilles ! » : Restons courtois, s’il vous plaît. Je n’ai jamais insulté personne (hormis les trous du cul, car ils le valent bien), pas même vous qui tentez laborieusement de me faire sortir de mon calme et de ma réserve légendaires.

    « exclus d’une liste professionnelle » : j’ai de multiples pseudonymes… Tel le virus, je mute incessamment.

    « les délires des trolls » : j’ai la faiblesse de croire que pointer les contradictions, le conformisme et les discours convenus n’est pas délirant ; c’est une affaire de santé mentale – à mon propre usage, soit dit en passant.

    « Je vous explique plus simplement… » : c’est exactement le point de vue du gouvernement : à partir du moment où la loi est votée, contester est incongru, malséant, déplacé et viole les « règles sociales de base ». Je constate toutefois que, de votre côté, vous outrepassez sans réticence les frontières professionnelles que vous m’intimez l’ordre de respecter. Quant à la métaphore scatologique que vous employez : c’est précisément lorsqu’on fait là où il ne faut pas faire qu’il y a des chances que les idées, sinon les choses, bougent. Un auteur a nommé cela « penser ailleurs » (après moi, car j’avais inventé la formule avant de la lire sous sa plume : j’en suis fier).

    « l’adolescent révolté », le « gamin » : vous conviendrez avec moi que le pipi-caca-prout, c’est vous.

    « vous arriverez à nous faire rire » : cela me paraît judicieux : vous semblez un peu crispé (si j’avais été vous, j’aurais dit « constipé »).

    Aimable

  8. Yvonnic le Courtois said

    « je n’ai jamais insulté personne « . ça y est, vous m’avez fait rire. Vous voyez comme c’est simple !

    C’est vrai qu’on vous reconnait tout de suite à votre courtoisie, calme, réserve, analyses fouillées et santé mentale. Ajoutons-y la modestie, c’est cadeau.

    Cher virus mutant, continuez donc à « penser ailleurs », c’est effectivement l’endroit qui vous convient le mieux, même si l’on s’y sent un peu seul. Pas grave, chez vous la solitude entretient l’ego.

    Mais de là aussi ils(les trous du cul) vous délogeront…Ce n’est pas grave du reste : vous jouissez pleinement de votre exclusion perpétuelle, comme tous les trolls.

    Regardez où vous en êtes : il n’y a plus que des minables dans mon genre qui acceptent de jouer un peu à la baballe avec l’autiste.

    Un peu seulement.

    Game over !

    • Anonyme said

      « Game over ! » Quel mauvais joueur vous faîtes !

      Je vais vous décevoir : je ne suis pas l’exclu que vous pensez. Bien au contraire : on m’a maintes fois sollicité, et pour des raisons qui m’honorent : penser ailleurs, justement. Encore récemment, des collègues, bossant à la production ou dans des institutions prestigieuses, ont fait appel aux modestes compétences d’Aimable. Notez bien que je ne m’en glorifie pas (j’ai d’ailleurs décliné les différentes invitations à contribuer à telle ou telle question). C’était juste pour détruire vos certitudes et vous faire baver de rage.

      Encore une remarque (en attendant avec plaisir votre réponse aigrie) : « des minables dans [votre] genre » : je suis sûr que vous pensez le contraire. Laissez donc les autres vous juger : vous échapperez ainsi, vous aussi, à l’autisme et à l’enflure de votre ego.

      Au plaisir de vous lire (demain ou à l’occasion d’une prochaine controverse).

      Aimable

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 52 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :