DLog (supplt à www.lahary.fr/pro)

Blog professionnel de Dominique Lahary, bibliothécaire. Mes propos n'engagent que moi.

Bibliothèque et politique

Posted by Dominique Lahary le 21 avril 2011

Au lendemain du 21 avril 2002, de nombreux bibliothécaires, parmi bien d’autres, ont lancé un appel à voter en tant que professionnels.  Ce furent les 1000 bibliothécaires contre le Pen et des communiqués associatifs à la rédaction desquels je fus partie prenante.

C’est que l’homme contre lequel une mobilisation multiforme se leva nous apparaissant porteur de valeurs et de pratiques incompatibles avec le rôle et le smisisons des bibliothèques. L’expérience de quelques municipalités en avaient hélas apporté la preuve.

C’est bien sûr un cas limite de relation entre bibliothèques et politique, sujet que développe (mais pas sous cet aspect) le dernier Bulletin des Bibliothèques  de France et que trait en partie le n°53-54 (décembre 2010) de la revue Bibliothèque(s) auquel j’ai apporté ma contribution.

Je le redis : la bibliothèque, service public, doit être replacée dans le contexte des politiques publiques. C’est sur ce terrain que nous pouvons être efficace chacun dans nos collectivités. Et les associations professionnelles gagnent à développer leur partenariat avec les associations d’élus.

Mais ce cadre éclate quand des bornes politiques sont franchies. Ce qui est alors difficile pour chaque agent public soumis à l’autorité est possible pour le citoyen et pour les associations. Il faut parfois dire non, jusqu’à appeler à voter.

Le 21 avril 2011

About these ads

2 Réponses to “Bibliothèque et politique”

  1. aimable said

    Bonjour DL

    L’appel des "1000 bibliothécaires contre Le Pen" ? Dans certains équipements (du Val-d’Oise, notamment), les collègues ont été contraints de le signer – sous peine d’être stigmatisés par leur(s) chef(s) : l’indignation vertueuse des pontes ou l’art de combattre Le Pen en employant ses méthodes. (Cela dit, les collègues qui ont obtempéré à l’injonction n’ont pas de couilles. Que ce soit dit.)

    Quant au fond de l’affaire : il y aurait beaucoup à dire sur votre conception des rapports entre "bibliothèque et politique". Pour une fois, Aimable recommande de lorgner vers les Etats-Unis où les bibliothécaires n’ont pas vos scrupules de chochotte. Là-bas, on n’hésite pas à annoncer la couleur. Ils ont au moins cette qualité.

    A.

  2. Si des gens ont été contraints de signer, je le condamne évidemment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 50 autres abonnés

%d bloggers like this: