DLog (supplt à www.lahary.fr/pro)

Blog professionnel de Dominique Lahary, bibliothécaire. Mes propos n'engagent que moi.

Bribes de presse : bibliothèque fermée, philosophe immoral

Publié par Dominique Lahary le 11 août 2011

 Libération, 08/08/2011

A Central Fall, plus dure est la chute / Lorraine Millot
(sur une ville américaine déclarée en faillite, et dont l’administration a été confiée à un juge)

Tandis qu’au niveau national le compromis entre démocrates et républicains repousse la nécessaire révision des prestations sociales, à Central Falls le juge Flanders veut imposer des coupe immédiates. Le 1er  juillet, il a fermé la bibliothèque municipale et a licencié ses six employés.

Les philosophes moraux sont-ils moraux ? / Ruwen Ogien, philosophe
(rubrique Rebonds, publiant des points de vue)

[…] le philosophe Eric Schwitzel, s’est demandé si ses collègues spécialisés en éthique respectaient plus que les autres certaines règles largement acceptées. Par exemple : rendent-ils à temps les livres qu’ils ont empruntés à la bibliothèque ? Ont ils tendance à les conserver indéfiniment ? A priori, ceux qui passent leur temps à lire les ouvrages d’éthique devraient être moins enclins que les autres à s’emparer d’un bien commun, plus disposés à rendre leurs livres à temps pour ne léser personne (à moins qu’ils aient confondu le rayon éthique- avec celui des romans policiers). Mais l’enquête dément l’hypothèse. Ce sont les ouvrages d’éthique qui manquent le plus dans les rayons. Ils sont presque deux fois plus nombreux à être volés ou non restitués (1). Et tout laisse penser que les coupables sont… les philosophes spécialisés en éthique !

On pourrait faire remarquer que s’ils volent ou conservent indéfiniment ce genre d’ouvrages ce n’est pas parce que ce sont des individus particulièrement immoraux mais parce qu’ils estiment que ces ouvrages n’intéressent pas grand monde à part eux (ce qui n’est pas faux). Toutefois, à parité de raisonnement, il faudrait supposer que si les lecteurs d’ouvrages de logique ou de métaphysique les rendent plus souvent à temps c’est parce qu’ils estiment que ces ouvrages intéressent tout le monde, ce qui serait absurde.

(1) Eric Schwitzel, Do Ethicism Steel More Books ?, Philosophical psychology, 22, 2009, p.711/725

About these ads

3 Réponses à “Bribes de presse : bibliothèque fermée, philosophe immoral”

  1. aimable a dit

    De mon côté, je pourchasse et sanctionne durement ceux qui s’approprient ces ouvrages essentiels (et parfois rares), empêchant de la sorte les autres lecteurs de se maintenir en bonne santé mentale. Mais j’encourage vivement le vol des grosses daubes qui encombrent les rayons. Mais les lecteurs sont des gens avisés et, précisément, ne s’aviseraient pas d’embarquer de telles merdes – qu’ils veulent bien, à l’occasion, consommer mais surtout pas détenir. Je les comprends.

    Aimable.

  2. Yvonnic a dit

    J’ai personnellement pu constater que certains lecteurs s’attribuent clairement un rôle de prescripeurs/censeurs sur l’ensemble des fonds de sciences humaines, manifestant ainsi leur refus personnel de voir certains ouvrages mis à la disposition de tous, constatation corroborée par des contacts avec des collègues à ce sujet. A ne pas confondre toutefois avec les vols ou "prêts prolongés" effectués sur le meme type d’ouvrages par les publics lycéens ou étudiants pour des raisons purement materielles. Cs pratiquent diffèrent dailleurs beaucoup en fonction des publics et des régions (j’ai pu vivre la différence entre région parisienne et région rurale, c’est une évidence)

    En dehors du légendaire vol répétitif et fétichiste de "Mein Kampf", considéré il y a quelques années comme le best of des ouvrages les plus volés en bibliothèque (est-ce toujours vrai, je n’en sais rien), ces pratiques constituent peut-être une prise de pouvoir d’un lectorat élitiste, voire du lectorat tout court, donc un refus de la bibliothèque-prescriptrice, mais d’un autre côté, elles témoignent aussi du peu d’efforts que nous faisons pour recueillir la parole publique. Pour preuve, le vide des forums et et des pages "suggestions" installés sur les portails des bibliothèques les plus en pointe et qui ne semblent malheureusement recueillir que la litanie des coups de coeur des bibliothécaires.
    Le tout nous renvoie à notre rôle prescripteur, autre débat, qui progresse en parallèle avec la mise en cause de plus en plus forte de la légitimité des bibliothécaires, au moins au titre de décideurs culturels.

    PS. Pour M.Aimable, un petit rappel moral : il n’existe par définition en bibliothèque aucune "grosse daube" ou "merde"; Ce pré-supposé viserait à considérer qu’il y a des lecteurs meritant les memes qualificatifs, ce qui est incompatible avec la notion de service public. Par ailleurs, une bibliothèque se doit aussi d’être le reflet de l’édition, quelle que soit l’opinion des élites auto-proclamées sur le monde de l’édition et ses productions.

    Par ailleurs, il me semble qu’encourager le vol d’ouvrages, donc le vol tout court, fût-ce sur un blog, est tout simplement un délit.

  3. aimable a dit

    Ah ! J’aimerais pouvoir vous répondre long et en large, Yvonnic – mais, outre que je ne dispose pas du temps nécessaire, je crains de devenir graphomane, tel un vulgaire Poissenot. Toutefois, je ne peux laisser passer ceci : "Ce pré-supposé viserait à considérer qu’il y a des lecteurs meritant les memes qualificatifs". Un jugement sur les choses n’est jamais un jugement sur les êtres, même si critiquer les goûts est parfois un biais pour juger les autres.

    Vos notations sur la prescription et "la mise en cause de plus en plus forte de la légitimité des bibliothécaires" a tout du discours performatif (à la Poissenot). Tiens, pour une fois, je suis de bonne humeur. Savez-vous pourquoi ? Je viens d’échanger sur le sujet avec une collègue qui dirige une bib du coin. Je vous passe les détails, mais analyser le réel vaut bien mieux que se gargariser avec les poncifs du moment.

    Le vol, un "délit" ? Arrêtez, vous me faites peur.

    Aimable

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: