DLog (supplt à www.lahary.fr/pro)

Blog professionnel de Dominique Lahary, bibliothécaire. Mes propos n'engagent que moi.

Image du bibliothécaire : il y a encore du boulot

Posted by Dominique Lahary sur 31 octobre 2007

Bibliothèque patrimonialeConservateur de bibliothèque : au service de la postérité. Ainsi est titré, accompagné de l’image ci-jointe, un article de Métro international qui commence très fort : «Si passer vos journées entouré de livres et de documents ne vous fait pas peur, vous pouvez devenir conservateur territorial de bibliothèque». Et ça continue : «Derrière ce terme se cachent les responsables du patrimoine et du développement de la lecture publique, des super bibliothécaires en somme. Constituer ou enrichir les collections, les décrire, les conserver, les valoriser et les mettre à la disposition d’un public…»

Voilà, c’est la faute au Journal officiel qui décrit dans les textes statutaires les fonctions des conservateurs et de tous les autres. Et ces définitions nous collent à la peau.

Je poursuis : «Grâce à lui, le grand public trouve les documents qu’il recherche. [Ah, voilà la public tout de même]. Ce spécialiste de la documentation protège aussi les collections rares. Il occupe souvent un emploi de direction en bibliothèque municipale ou dans les bibliothèques centrales de prêt des départements. C’est la raison pour laquelle il doit savoir gérer une équipe.» [Et voilà le management, tout de même. Il n’y a plus de BCP depuis 1986, mais c’est un détail].

C’est quand même un métier d’avenir : «Dans les années à venir, le recrutement des conservateurs territoriaux devrait doubler.»

Courage !

(Entendons-nous bien. J’ai le plus grand respect pour la part patrimoniale de notre profession, qui est d’utilité publique. Mais ce n’est qu’une part, et l’image donnée dans Métro international est singulièrement inactuelle : « au service de la postérité », pas des gens ici et maintenant).

Publicités

5 Réponses to “Image du bibliothécaire : il y a encore du boulot”

  1. dbourrion said

    J’avais vu ce « truc » et je voulais le poster sur la liste de mes camarades de promo. Et puis j’ai pensé que l’on penserait que je faisais mon poisson d’avril en novembre… Merci de poster là-dessus, pour une fois, j’ai eu l’air sérieux :-)

  2. DL said

    Quand la culture est en danger… seul Super biblio-fonctionnaire peut nous sauver.

  3. lahary said

    A DB : C’est hélas sérieux même s’il faut en rire. Les représentations sont indécrottables. Et le Journal officiel est leur… conservatoire. Il me prend parfois des envie d’autodafé, à force de relire, répétés jusqu’à la nausée de sites en brochures, ces définitions statutaires.

    A DL (qui n’est pas moi) : Suivons tous Superlibrarian, et notre image en sera changée (salut au passage au nouveau biblioblogueur que j’inscrits sur ma liste)

  4. Pitseleh said

    Va falloir trouver des conservateurs qui constituent eux-mêmes leurs collections et qui voient des usagers plus de deux heures par semaine… Ca promet.

  5. […] Jeudi 1 novembre 2007 Enregistré dans : lunettes — melvil @ 8:39 Repéré par Dominique Lahary sur son blog, un article de Metro international qui définit ainsi le métier de conservateur : «Si passer vos […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :